Twitter Facebook Youtube
Jean-Claude Kassi BROU échange avec de jeunes burkinabè sur les domaines d’intervention de la CEDEAO
Jean-Claude Kassi Brou (mains sur les épaules d’un écolier) à l’issue de sa rencontre avec des jeunes burkinabè

Ouagadougou, le 3 mars 2019. Le président de la commission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), Jean-Claude Kassi Brou, s’est entretenu avec de jeunes burkinabè sur les actions que mène l’organisation régionale en faveur de la jeunesse ouest-africaine, ainsi que du développement économique de l’espace communautaire.

La rencontre s’est déroulée dans le stand érigé par la Cedeao, le samedi 2 mars 2019, en marge de la 26ème édition et de la célébration du cinquantenaire du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco), qui a pris fin le même jour dans la capitale burkinabè.

Parlant des actions de l’organisation régionale au profit des jeunes ouest-africains, Jean-Claude Kassi Brou a cité, entre autres, les programmes relatifs aux Volontaires de la Cedeao, aux bourses de mobilité Nnamdi Azikwe, à l’insertion des jeunes dans l’industrie, et au stage d’immersion des jeunes dans les institutions de la Communauté ainsi que dans les agences spécialisées de la commission de la Cedeao.

Il n’a pas occulté non plus le programme d’Education en situation d’urgence qui met un accent particulier sur les jeunes filles par leur prise en charge, les bourses octroyées aux filles orphelines, sans oublier les actions du programme entreprenariat Jeunes, qui sont en train d’être mises en place en concertation avec les départements des Affaires sociales, des Télécommunications, de l’Education et du Secteur privé de ladite commission.

De g. à dr, Ardiouma Soma, Jean-Claude Kassi Brou et Leopoldo Amado
La photo de famille après la visite de M. Brou (4ème à partir de la droite) au délégué général du Fespaco

Occasion également pour M. Brou d’évoquer avec ces jeunes les actions de la Cedeao dans le domaine de la Culture, et de la participation de l’organisation régionale à la 26ème édition et à la célébration des 50 ans d’existence du Fespaco.

Depuis 1993, la Cedeao participe tous les deux ans au Fespaco ; et elle n’a pas dérogé à la règle cette année, a déclaré M. Brou.

Pour cette édition du Fespaco, la Cedeao décernera deux récompenses à des cinéastes méritants, à savoir le « prix spécial du meilleur film pour l’intégration ouest-africaine », d’un montant de 15 millions de francs CFA et destiné à récompenser un film réalisé par un cinéaste de l’espace communautaire, et tourné en Afrique de l’Ouest, a-t-il expliqué.

Quant au « prix spécial de la meilleure femme cinéaste », d’une valeur de 10 millions de francs CFA, il se propose de reconnaître et de promouvoir la contribution des femmes ouest-africaines au développement de l’espace communautaire, a souligné le président de la commission de la Cedeao.

L’objectif visé à travers l’instauration de ces prix, a précisé M. Brou, est de soutenir et d’encourager la créativité dans l’espace communautaire, d’accroître les échanges culturels, de renforcer la coopération avec les cinéastes, de promouvoir l’intégration régionale et la transformation vers une Cedeao des peuples, de reconnaître et de promouvoir la contribution des femmes ouest-africaines au développement de la région.

Pour les prochaines éditions du Fespaco, la Cedeao renforcera davantage sa présence et sa participation à travers l’institution d’autres prix spéciaux, a fait remarquer le président de la commission.

S’agissant des programmes de la Cedeao en matière de Culture, Jean-Claude Kassi Brou a laissé entendre qu’ils tournent actuellement autour de quatre axes.

C’est le cas, a-t-il dit, de la protection et de la promotion du patrimoine et des expressions culturelles de l’Afrique de l’Ouest, avec un accent particulier sur le retour des biens culturels dans leurs pays d’origine, dont une Déclaration a été adoptée sur la problématique par la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement en décembre 2018.

Le ministre d’Etat, Simon Compaoré (casquette noire dans la main) visitant le stand de la Cedeao
Le président de la commission avec Ardiouma Soma, et le commissaire de la Culture de la commission, Prof Leopoldo Amado

Il s’agit également, selon lui, du développement de la propriété intellectuelle, avec la protection des droits de la propriété intellectuelle, aussi bien droits d’auteur que des droits industriels ; de celui de l’économie de la culture et de la créativité dans l’espace Cedeao, tout comme de la promotion des valeurs culturelles pour la paix sociale visant à créer des mécanismes de dialogue entre les communautés ouest-africaines.

Avant sa rencontre avec les jeunes burkinabè, Jean-Claude Kassi Brou a rendu une visite de courtoisie au délégué général du Fespaco, Ardiouma Soma, et lui a réaffirmé la volonté de la Cedeao de continuer à soutenir la biennale du cinéma africain dont l’audience internationale ne cesse de s’affirmer.

Il a loué la notoriété du Fespaco, son impact positif sur la vie sociale et économique des citoyens ouest-africains, et sa contribution au développement des Etats membres de la Cedeao.

A noter que le stand érigé par la Cedeao sur le site du Fespaco a attiré de nombreux visiteurs depuis le démarrage des festivités, le 23 février 2019. Ceux-ci ont bénéficié de manuels d’information et de vulgarisation sur la Cedeao, et gagné divers cadeaux, après avoir participé à des jeux de questions-réponses dotés de prix constitués de gadgets publicitaires sur l’organisation régionale.

Parmi ces visiteurs, on peut citer le ministre d’Etat, Simon Compaoré.

Share on :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Youtube Instgram
Upcoming events

Informations et clarifications sur le dossier d’appel d’offres
10 Avr 2019 - 31 Mai 2019 [Commission de la CEDEAO]

Vacances de Postes à l'Organisation Ouest Africaine de la Santé (OOAS)
01 Avr 2019 - 30 Avr 2019 [WAHO/OOAS]