Twitter Facebook Youtube

Le Groupe inter-gouvernemental d’action contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme en Afrique de l’Ouest (GIABA)

GIABA

Le Groupe Intergouvernemental d’Action contre le Blanchiment d’Argent en Afrique de l’Ouest  (GIABA) a été établi en 2000 par la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

La création du GIABA est une réponse majeure et la contribution de la CEDEAO à la lutte contre le blanchiment de capitaux.
Le GIABA est une institution spécialisée de la  CEDEAO, chargée du renforcement des capacités des États membres dans la prévention et la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme dans la région. Outre les Etats membres, le GIABA octroie le statut d’Observateur à des Etats africains et non-africains et à des organisations intergouvernementales qui soutiennent ses objectifs et ses actions et qui ont sollicité le statut d’Observateur.

Les organisations suivantes peuvent également solliciter le statut d’Observateur auprès du GIABA: les Banques centrales des Etats signataires, les Commissions régionales de valeurs mobilières, l’UEMOA, la Banque ouest-africaine pour le développement (BOAD), le Comité de liaison de lutte contre le blanchiment d’argent de la zone franche (Conseil régional de l’épargne publique et des marchés financiers), la Banque africaine de développement (BAD), l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (UNODC), la Banque mondiale, le Fonds monétaire international (FMI), le GAFI, Interpol, l’OMC, le Secrétariat du Commonwealth et l’Union européenne.
En 2007, le statut d’Observateur a été octroyé au Groupe Egmont et à la République de Sao Tomé et Principe.

Pour plus d’information veuillez consulter le site de l’institution: www.giaba.org

Share on :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Youtube Instgram