Twitter Facebook Youtube
Examen de la structuration en partenariat public privé et des mécanismes de garanties des projets prioritaires du PCD
Photo de Famille

Lomé, le 24 mars 2017. La structuration en partenariat public privé (PPP) et les mécanismes de garanties des projets du Programme communautaire de développement (PCD) de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), étaient au centre d’une rencontre tenue du 14 au 17 mars 2017 à Lomé, au Togo.

La réunion, initiée par la Commission de l’organisation régionale, en collaboration avec la Banque d’investissement et de développement de la Cedeao (BIDC), a permis aux participants d’examiner les projets prioritaires du PCD et de discuter de leur structuration en PPP pour la prochaine table ronde des bailleurs.

Au nombre de ces projets, on peut citer celui relatif à la construction de l’autoroute Lagos-Dakar en deux phases. D’abord la phase 1, Abidjan-Lagos, longue de 1028 km ; et la phase 2, Abidjan-Dakar, portant sur 3000 km.

Il y a également le projet de la boucle ferroviaire Cotonou-Niamey-Ouagadougou-Dori-Abidjan, et le projet ferroviaire Ouangolodougou-Bamako ; sans oublier celui destiné à la création de la compagnie de transport maritime « Sealink ».

Le projet lié au développement du transport aérien dans l’espace Cedeao, les projets d’interconnexion 225kV et 330kV des réseaux électriques en Afrique de l’Ouest (Nigeria-Niger-Benin-Burkina Faso ; Ghana-Burkina Faso ; Mali-Guinée), et le développement des systèmes d’énergie renouvelable dans les Etats membres de la Cedeao, ont aussi été examinés.

Les participant ont, par ailleurs, discuté du Programme régional de mise en œuvre de l’Offensive riz en Afrique de l’Ouest (avec une composante de réalisation de forages à usage alimentaire et agricole), et du projet de création de 6 hôpitaux spécialisés de référence et du Centre régional de surveillance et de contrôle de maladies de la Cedeao (CRSCM/CEDEAO) .

Au terme des travaux, un canevas de présentation et de structuration des projets en mode PPP a été adopté et renseigné pour les projets prioritaires prévus pour la table ronde des bailleurs.

Autre résultat de la rencontre, les documents des projets élaborés font également ressortir les risques potentiels et les mécanismes de garanties existants, de même que les possibilités de syndication entre les interventions des institutions représentées.

Au terme de la réunion, les institutions ont exprimé leur disponibilité à accompagner la Commission de la Cedeao à travers les différents instruments dont elles disposent, pour la mise en application effective des projets prioritaires du PCD.

Elles ont aussi indiqué être ouvertes à l’adaptation de leurs mécanismes d’intervention aux différentes structurations qui seront menées, de concert avec les bailleurs de fonds sur chaque projet.

La rencontre a connu la participation de représentants d’institutions financières régionales et internationales, ainsi que de responsables d’agences et d’institutions spécialisées de la Cedeao. Parmi ceux-ci, on peut mentionner le président de la BIDC, Bashir Ifo, le représentant spécial du président de la Commission de la Cedeao au Togo, Lompo Garba, et le Commissaire des Politiques macroéconomiques et de la Recherche économique de ladite Commission, Mamadou Traoré.

Share on :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Youtube Instgram