Twitter Facebook Youtube
Cérémonie de Remise Officielle des Stocks physiques de la Réserve Régionale de Sécurité Alimentaire au Burkina Faso – Discours du commissaire en charge

Discours du Commissaire en Charge de l’Agriculture,

de l’Environnement et des Ressources en Eau

 Cérémonie de Remise Officielle des Stocks physiques de la Réserve Régionale de Sécurité Alimentaire au Burkina Faso

 

Dédougou, Burkina Faso, le 9 août 2018

 

Excellence Monsieur le Premier Ministre Chef du Gouvernement du Burkina faso;

Mesdames et Messieurs les Membres du Gouvernement,

Mesdames et Messieurs les représentants de l’Union Européenne, de l’Agence Espagnole de Coopération pour le Développement (AECID) et de l’Agence Française de Développement (AFD) ;

Monsieur le Gouverneur de la région de Dédougou;

Messieurs le Préfet

Monsieur le Maire de Dédougou;

Monsieur le Représentant de la CEDEAO au Burkina ;

Monsieur le Directeur Général de la SONAGESS

Mesdames et Messieurs les représentants de la Société civile, des ONG et du secteur privé ;

Mesdames et Messieurs.

Je voudrais tout d’abord, m’acquitter d’un devoir, celui de transmettre les salutations fraternelles du Président de la Commission de la CEDEAO, Son Excellence, Dr. Jean-Claude Kassi Brou, à SEM ROCK MARC CHRISTIAN KABORE PRESIDENT DU BURKINA FASO, à son Gouvernement et à tout le Peuple BURKINABÉ pour l’appui constant et toutes les facilités accordées à la CEDEAO dans l’accomplissement des objectifs qui lui sont assignés pour « Passer de la CEDEAO des Etats à la CEDEAO des Peuples ».

Je voudrais aussi leur exprimer la solidarité de la Commission et celle de toutes les autres Institutions Communautaires de la CEDEAO en cette période de soudure où une partie significative des populations nigériennes traversent une situation alimentaire difficile.

Cette situation alimentaire difficile a été engendrée  par  une situation pluviométrique DÉFICITAIRE de 2017/2018, l’attaque des cultures vivrières par des nuisibles comme la chenille légionnaire et les oiseaux granivores Elle a été également  aggravée par la situation sécuritaire difficile, et face à laquelle les braves forces dé défense et de sécurité du Burkina  remportent tous les jours des succès éclatants, ce dont toute la Région se réjouit.

En dépit de ce contexte difficile, les braves populations du Burkina œuvrent inlassablement tous les jours pour améliorer leurs conditions d’existence et ce, sur tous les fronts de travail ,y compris celui de la sécurité alimentaire et nutritionnelle.

Permettez-moi donc avant de poursuivre, de traduire à son Excellence Monsieur le Président de la République du FASO et de son Gouvernement, les soutiens fermes de son Excellence Monsieur le Président de la Commission de la CEDEAO dans la situation alimentaire difficile pour les populations Burkina et de les féliciter pour les différentes actions entreprises dans le plan national de réponses.

En effet tous les ans, c’e sont des dizaines de milliers de tonnes de céréales qui sont mobilisées ici sur le budget propre du gouvernement du Burkina pour constituer des réserves de sécurité alimentaire et nutritionnelle au niveau des communautés et de l’ensemble du pays . Ceci permet de prévenir les situations de famine et d’anticiper les réponses  dans le cadre d’un système d’alerte précoce s’appuyant  sur un cadre harmonisé d’analyses partagé avec tous les pays de la CEDEAO.

Mesdames et Messieurs les Ministres,

Les stocks de céréales que j’ai l’insigne honneur de mettre à la disposition du gouvernement du Burkina en ce jour au nom du Président de la Commission de la CEDEAO, viennent en appoint des deux premiers niveaux d’interventions situés respectivement D’ABORD à proximité des populations dans leurs communautés et ensuite au niveau national.

La CEDEAO salue cette initiative et elle encourage les autres pays membres à développer ce système de réponses efficaces qui garantit l’accès à la nourriture pour chaque citoyen dans  n’importe quelle partie du territoire national et  en toute période de l’année ; ceci constitue un pas décisif pour atteindre la sécurité alimentaire de notre Région en 2025.

En complément des deux niveaux de stocks au niveau Pays, les stocks céréaliers de la CEDEAO sont constitués de produits vivriers locaux produits dans la Région par nos producteurs ; ils sont achetés auprès de nos producteurs à majorité de petits producteurs , ceci en application de la volonté de nos Chefs d’Etat et de Gouvernement qui ont décidé de la création de la Réserve Régionale de Sécurité Alimentaire le 28 février 2013 à Yamoussoukro en Côte d’Ivoire en lui fixant deux grands objectifs :

  1. Apporter rapidement la solidarité de la Communauté aux populations des pays en situation alimentaire difficile suite à des campagnes agricoles déficitaires ou des catastrophes naturelles,
  2. Construire progressivement un marché régional incitatif approvisionné par les petits producteurs de la Région, petits producteurs que nous souhaitons voire structurés en groupements et coopératives dans nos zones rurales et devenir de vraies entreprises rurales créatrices de richesse.Dans le cadre de l’opérationnalisation de cette Réserve régionale et à l’instar de celle qui a eu lieu le mardi 7 août 2018 à DOSSO en République du Niger, la présente intervention au Burkina FASO constitue une avancée puisque chaque gouvernement bénéficiaire s’est engagé au plus haut niveau, à rembourser grain pour grain, la totalité du stock mis à sa disposition.Ces principes de gestion de la Réserve ont été d’ailleurs collectivement adoptés ici même à Ouagadougou le 6 juin 2018 par l’ensemble des pays membres et approuvés ensuite par la 53ème session de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement des Pays membres tenue le 31 juillet 2018 à Lomé la capitale de la République Togolaise.Le stock comprend : 2 053 tonnes de maïs, 1000 tonnes de sorgho, 1000tonnes de mil et 250 tonnes de riz local.  Elle adresse donc un vibrant appel aux organisations professionnelles du secteur agro-sylvo-pastoral ainsi qu’au secteur privé dans nos pays, pour qu’ils s’impliquent dans un cadre partenarial davantage côtés des Etats et de nos Partenaires au développement, , pour accélérer la croissance dans le secteur en y valorisant les nombreuses opportunités d’affaires génératrices d’emplois et de revenus notamment pour les jeunes et les femmes.
  3. La CEDEAO est engagée dans l’atteinte de l’objectif fixé pour 2025 par nos Chefs d’Etats à savoir : «  contribuer de manière durable à la satisfaction des besoins alimentaires et nutritionnels de la population, au développement économique et social et à la réduction de la pauvreté dans les Etats Membres, ainsi que des inégalités entre les territoires , zones et pays membres ».
  4. Mesdames et Messieurs les Ministres,
  5. La CEDEAO continuera à promouvoir l’expansion et la diversification des offres de la Réserve Régionale de Sécurité Alimentaire, d’une part en renforçant les actions de résilience des populations affectées et, d’autre part en renforçant les capacités de réponses de la CEDEAO face à toute situation de crise alimentaire pour les humains et le bétail.
  6. La Commission est donc très heureuse, d’apporter au Burkina Faso la solidarité des autres pays membres de la CEDEAO en mettant à la disposition de son gouvernement 4303 tonnes de céréales. Ces quantités sont stockées ici à Dédougou dans les magasins de la SONAGESS.
  7. Il s’agit là de rendre effectif le principe de la solidarité communautaire et de pérenniser notre système régional de réserve alimentaire. Il sera alors possible l’année prochaine et les autres suivantes, si nécessaire, de renouveler l’opération, de la développer et diversifier en faveur de l’ensemble des populations de la Région Ouest Africaine.

Je voudrais saisir l’occasion qui m’est offerte pour remercier les partenaires techniques et financiers qui ont toujours apporté leurs appuis constants et diversifiés dans la réalisation des programmes de la CEDEAO. Je voudrais plus spécifiquement remercier l’Union Européenne, l’AFD, l’Agence Espagnole de Coopération Internationale pour le Développement (AECID), l’USAID pour les ressources financières et les appuis techniques apportés dans le financement et l’opérationnalisation de la Réserve Régionale de Sécurité Alimentaire de la CEDEAO.

Je voudrais enfin terminer en saluant les populations de Dédougou qui, à travers cette gigantesque cérémonie témoigne de leur reconnaissance et nous indique la voie à consolider pour que notre CEDEAO devienne effectivement la CEDEAO des PEUPLES.

VIVE la REGION DE DEDOUGOU

VIVE LA CEDEAO DES PEUPLES

VIVE LA COOPERATION INTERNATIONALE

VIVE LE BURKINA FASO

QUE DIEU BENISSE LA COOPERATION REGIONALE

Je vous remercie.

Share on :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Youtube Instgram