Twitter Facebook Youtube
Des jeunes de la CEDEAO formés à Ziniaré pour renforcer leurs compétences techniques et professionnelles

Ziniaré (Burkina Faso), le 8 février 2018. Soixante-quatre (64) jeunes ouest-africains ont reçu le mercredi 7 février 2018 à Ziniaré, au Burkina Faso, leurs attestations à l’issue d’une session de formation de trente jours organisée par le Centre de développement de la jeunesse et des sports de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CDJS/CEDEAO) basé à Ouagadougou, au Burkina Faso.

La cérémonie, présidée par le directeur de cabinet du ministre burkinabè de la Jeunesse, de la Formation et de l’Insertion Professionnelles, Traoré Issouf, a eu pour cadre le Centre de formation professionnelle de référence de Ziniaré (CFPR-Z), en présence de nombreuses personnalités dont le directeur du CDJS/CEDEAO, Francis Chuks Njoaguani, représentant les plus hautes autorités de la Commission de l’organisation régionale.

Ces jeunes, dont 51 garçons et 13 filles, ont ainsi effectué un stage aussi bien théorique que pratique en froid et climatisation pour les uns, et en mécanique automobile pour les autres. Il s’agit des deux filières prises en compte pour l’instant dans ce programme organisé depuis plusieurs années par le CDJS/CEDEAO en partenariat avec le CFPR-Z.

Pour la présente édition, démarrée le 9 janvier 2018, les stagiaires sont venus du Bénin, du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, de la Gambie, du Ghana, de la Guinée, de la Guinée-Bissau, du Liberia, du Mali, du Niger, du Nigéria, du Sénégal et du Togo. Seuls le Cabo Verde et la Sierra-Leone n’ont pas pu faire le déplacement de Ziniaré.

Dans son allocution, le directeur du CDJS/CEDEAO s’est félicité des résultats obtenus par les lauréats, et de la forte mobilisation aussi bien des jeunes que des Etats membres pour cette formation.

« 64 jeunes sur 75 attendus, dont 13 filles, ainsi que 13 des 15 Etats membres sont représentés à cette session », a indiqué M. Njoaguani.

Il a invité les lauréats à profiter davantage des nouvelles connaissances acquises au cours de leur formation, et à les transmettre à d’autres jeunes qui seront employés dans leurs diverses entreprises.

Occasion également pour lui de rappeler aux responsables du ministère burkinabè de la Jeunesse, de la Formation et de l’Insertion Professionnelles les termes de la lettre du CDJS/CEDEAO datant d’août 2017 et relative au suivi des jeunes formés par l’organisation régionale.

A travers cette lettre, il leur est demandé de constituer une base de données complète de ces jeunes, d’assurer leur suivi et de leur apporter les appuis nécessaires, de communiquer en retour au CDJS/CEDEAO l’évolution de ces jeunes en tant qu’entrepreneurs.

De suivi post-formation, il en a justement été question dans l’allocution de la porte-parole des récipiendaires, la guinéenne Leno Sia Yalamba.

« Nous souhaitons vivement que le CDJS/CEDEAO accompagne la mise en place d’un dispositif de suivi, de partage d’expériences entre stagiaires après leur stage de sorte à maintenir une certaine relation nécessaire entre ces dernier de retour dans leur pays », a-t-elle souligné.

Elle n’a pas manqué de formuler certaines recommandations, notamment l’amélioration des conditions d’hébergement, de la communication, des soins médicaux et de la restauration au profit des futurs stagiaires. Elle a également souhaité que ces derniers répondent aux profils exigés afin de leur permettre de tirer le meilleur de cette formation.

Dans son allocution de clôture, le directeur de cabinet du ministre burkinabè de la Jeunesse, de la Formation et de l’Insertion Professionnelles, Traoré Issouf, a magnifié l’initiative conjointe du CDJS/CEDEAO et du CFPR-Z d’assurer annuellement le renforcement des capacités de jeunes ouest-africains en froid et climatisation de même qu’en mécanique automobile.

S’adressant aux lauréats, M. Issouf les a invités à faire un bon usage des connaissances acquises durant leur session de formation d’un mois à Ziniaré.

A l’issue de la session, chaque stagiaire a reçu un kit lié à son domaine de formation, de même qu’une enveloppe financière de 500 dollars américains à investir dans son projet d’entreprise existant ou pour démarrer un nouveau projet.

La cérémonie s’est achevée par la remise d’attestations aux jeunes formés, qui ont obtenu des résultats encourageants, avec des notes oscillant entre 12,50/20 et 14,50/20 en mécanique automobile et entre 13/20 et 15,26/20 en froid et climatisation, avec un taux de réussite de 100% dans chaque filière.

Share on :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Youtube Instgram
Upcoming events No Events