Twitter Facebook Youtube
La reussite de la CEDEAO au menu des discussions entre Marcel De Souza Et Le General Yakubu Gowon
marcel-de-souza-et-yakubu-gowon
Marcel de Souza et Yakubu Gowon

(Abuja, le 1er novembre 2016). Le président de la Commission de la Cedeao, Marcel de Souza, a salué le rôle de leadership et la vision du Gal Yakubu Gowon qui avaient contribué à la création, en 1975, de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao).

Lors de la visite de courtoisie qu’il a rendue à l’ancien chef de l’Etat nigérian, le lundi 31 octobre 2016, pour le féliciter pour son 82ème anniversaire célébré le 19 du même mois, M. de Souza lui a exprimé la gratitude de la population ouest-africaine pour l’établissement de l’espace communautaire.

de-g-a-dr-marcel-de-souza-yakubu-gowon-et-la-commissaire-halima-ahmed
De g. à dr. Marcel de Souza, Yakubu Gowon et la Commissaire Halima Ahmed

Ce rôle que vous, et le défunt président togolais, Gnassingbé Eyadema, avez joué dans la création de la Cedeao demeurera à jamais ancré dans l’esprit des citoyens ouest-africains et des générations à venir, a laissé entendre Marcel de Souza.

poignee-de-main-entre-marcel-de-souza-et-yakubu-gowon
Poignée de main entre Marcel de Souza et Yakubu Gowon

Le président de la Commission a également félicité le Gal Gowon pour les multiples efforts qu’il a fournis en vue de l’accélération du processus d’intégration économique régionale. Votre vision, a-t-il indiqué, est toujours d’actualité et a permis de nombreuses réalisations.

Au nombre de ces réalisations, il a cité la suppression des visas pour faciliter la mobilité intra régionale, la libre circulation des personnes et des biens de même que la promotion du droit d’entrée, de résidence et d’établissement des citoyens de la communauté.  «Aujourd’hui, le mouvement migratoire en Afrique de l’Ouest est sept fois plus important qu’ailleurs», a fait savoir Marcel de Souza.

 

L’entrée en vigueur du Schéma de libéralisation des échanges et du Tarif extérieur commun de la Cedeao, la réalisation d’une union douanière ouest-africaine, la mise en œuvre de la feuille de route pour la mise en place de la monnaie unique de la région d’ici à 2020, sont également à mettre à l’actif de la Cedeao, a rappelé M. de Souza.

D’autres progrès réalisés par l’organisation régionale portent, selon lui,  sur la construction de l’autoroute Abidjan-Lagos, la mise en œuvre du programme de construction des postes de contrôle juxtaposés et du projet de gazoduc de l’Afrique de l’Ouest.

marcel-de-souza-et-lambassadeur-babatunde-nurudeen
Marcel de Souza et l’ambassadeur Babatunde Nurudeen

Malgré ces réalisations, de nombreux défis restent à relever, a souligné M. de Souza, citant entre autres, la lutte contre la pauvreté, le chômage et la migration des jeunes ouest-africains vers l’Europe, la corruption, le manque criard d’infrastructures, sans oublier le faible volume des échanges commerciaux de la région.

«Les échanges entre nos pays sont estimés aujourd’hui à 15 milliards de dollars américains, alors qu’ils sont de 67 milliards d’euros avec l’Europe. Nous échangeons quatre fois plus avec l’Europe qu’entre nous-mêmes. Mais nous pensons qu’avec la construction de l’autoroute Abidjan-Lagos, de chemins de fer, de ports et d’aéroports, nous réaliserons des progrès beaucoup plus significatifs», a martelé M. de Souza.

Pour sa part, le Gal Yakubu Gowon a félicité Marcel de Souza pour sa nomination à la tête de la Commission et lui a souhaité, ainsi qu’à l’ensemble de son équipe, beaucoup de succès dans l’atteinte des objectifs de l’intégration régionale.

L’ancien président nigérian a fait, à son hôte, la genèse de la création de la Cedeao. Celle-ci, a-t-il souligné, était l’émanation de la volonté de tous les chefs d’Etat ouest-africains de l’époque, rappelant que feu Gnassingbé Eyadema et lui-même n’avaient seulement pour mission que de convaincre les autres.

«L’ambition des chefs d’Etat à l’époque était de créer une communauté qui serait un foyer pour chaque citoyen ouest-africain, indépendamment de sa nationalité», a-t-il déclaré.

Le Gal Yakubu Gowon a émis le vœu de voir les autres communautés économiques régionales africaines se développer à l’image de la Cedeao, afin, dit-il, de favoriser l’essor économique de l’Afrique et la réalisation de l’union africaine.

Il a loué les efforts déployés par la Commission de la Cedeao depuis sa création en 2007 pour promouvoir le développement économique et l’intégration en Afrique de l’Ouest.

L’intégration régionale était également au centre des échanges que Marcel de Souza a eus, le mardi 1er novembre 2016, avec le nouveau représentant permanent du Nigeria près la Cedeao, Babatunde Nurudeen.

Le diplomate nigérian a déploré les entraves à la libre circulation des personnes et des biens dans l’espace communautaire, caractérisées notamment, selon lui, par le racket et le harcèlement des voyageurs aux frontières des Etats membres ainsi que la multitude de postes de contrôles illégaux sur les principales autoroutes ouest-africaines.

Il a félicité Marcel de Souza pour les diverses mesures qu’il a prises depuis qu’il préside aux destinées de la Commission, notamment celles visant à assainir les ressources financières de la Cedeao.

«Ces mesures donnent déjà des résultats très encourageants et le Nigeria est très satisfait de vos actions à la tête de la Commission de l’organisation régionale», a-t-il conclu.

Share on :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Youtube Instgram